Nos Chiens

site d'entraide pour animaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Galgo ou Lévrier espagnol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virus
Invité



MessageSujet: Galgo ou Lévrier espagnol   Lun 9 Jan - 22:34


www.podenco-mix.de


Standard FCI N° 285

Traduction mise à jour par le Dr. J-M. Paschoud

Groupe 10 Lévriers
Section 3 Lévriers à poil court


Bref apercu historique
Le Galgo est connu dès l’antiquité par les Romains, encore que nous sommes amenés à supposer que son arrivée et son implantation dans la Péninsule Ibérique sont très antérieures à cette époque. Descendant des anciens lévriers asiatiques il s’est adapté à nos différents terrains de steppes et de plaines. Il fut exporté en grandes quantités dans d’autres pays tels que l’Irlande et l’Angleterre au cours des XVIme, XVIIme, XVIIIme, siècles. Notre Galgo est un des ancêtres du lévrier anglais qui présente avec le galgo les ressemblances propres à la race qui servirent de base à ses sélections et acclimatations ultérieures. Parmi les nombreuses citations des auteurs classiques, il convient de détacher celle de l’archiprêtre de Hita qui dit : "Lièvre qui part est aussitôt pris en chasse par le lévrier...", prouvant ainsi la fonction principale et ancestrale de la race.


Aspect général
Lévrier de bon format, eumétrique-subconvexe, sublongiligne et dolichocéphale. D’ossature compacte, tête longue et étroite, ample capacité thoracique, ventre très relevé, et queue très longue. Arrière-main bien d’aplomb et musclé. Poil fin, court ou dur, demi-long.


Proportions importantes
Structure sublongiligne, longueur légèrement supérieure à la taille. On doit rechercher les proportions et l’harmonie fonctionnelle, tant en position statique qu’en mouvement.


Comportement et caractère
De caractère sérieux et réservé ; cependant, à la chasse, il fait à l’occasion preuve de grande énergie et vivacité.


Tête et crâne
Tête : Proportionnée avec le reste du corps, longue, sèche et décharnée. Le rapport crâne-museau est de 5/6 : longueur du crâne 5, longueur du museau 6. Lignes crânio-faciale divergentes. Vu du dessus, l’ensemble crâne-museau doit être très long et uniforme (sans saillies) ; avec un museau long et étroit.

Crâne : De largeur réduite et de profil subconvexe. La largeur du crâne n’atteint pas sa longueur. Le crâne est parcouru par un sillon médian bien marqué sur ses deux premiers tiers ; les sinus frontaux et la crête occipitale sont simplement indiqués.

Stop : En pente douce, très peu accentué.


Région faciale
Museau : Long, de profil subconvexe, avec un chanfrein légèrement busqué en direction de la truffe.

Truffe : Petite, humide, et avec des muqueuses noires.

Lèvres : Très sèches, la supérieure couvrira tout juste l’inférieure. L’inférieure ne présentera pas de commissures labiale marquée. Fines, tendues et avec des muqueuse foncées.

Chanfrein : Etroit.

Mâchoires et dents : Fortes, blanches et saines. S’articulant en ciseaux. Canines très développées. Toutes les prémolaires sont présentes. Le palais est de la couleur des muqueuses avec des crêtes très marquées.

Yeux : Petits, obliques, en amande ; de préférence foncés, de couleur noisette. Le regard est calme, doux et réservé. La peau des paupières est fine et conjonctive foncée. Elles sont appliquées très étroitement au globe oculaire.

Oreilles : A large base, triangulaires, charnues en leur premier tiers et plus fines et minces jusqu'à leur extrémité qui sera arrondie. Insérées haut. Quand l’attention du sujet est éveillée, elles sont à demi dressées en leur premier tiers avec les pointes pliées, dirigées latéralement. Au repos, elles sont ‘’en rose’’, appliquées contre le crâne. Quand on exerce une traction, elles atteignent presque la commissure des lèvres.


Cou
Long, ovale en coupe, aplati, svelte, fort et souple. Etroit en sa portion crânienne, s’élargissant légèrement en sa portion postérieure. Bord inférieur quasi rectiligne avec une légère convexité centrale.


Corps
Généralité : Le tronc est rectangulaire, fort et souple. Ample développement de la cage thoracique ; ventre très relevé ; donnant un aspect de robustesse, d’agilité et de résistance. La ligne du dessus avec une légère concavité du dos et une convexité du rein. Sans cassure brusque et sans oscillations pendant le mouvement, donnant une impression d’une grande élasticité.

Garrot : Simplement indiqué.

Dos : Droit, long et bien défini supérieur à la hauteur au garrot.

Rein : Rein long, fort ; pas très large et avec un bord supérieur arqué ; musculature compacte et longue, donnant une impression d’élasticité et de vigueur. La hauteur du rein en sa partie centrale peut dépasser la hauteur du garrot.

Croupe : Longue, puissante et en pupitre. Son inclinaison sur l’horizontale dépasse 45°.

Poitrine : Puissante, quoique pas très large ; haute, sans atteindre le coude et très longue en son extension jusqu’aux cotes flottantes. Pointe du sternum marquée. Les côtes sont plates avec de larges espaces intercostaux. Les côtes doivent être bien visibles et marquées. Le ventre brusquement relevé après le sternum ; levretté. Plis des flancs courts et secs, les flancs bien développés.

Queue : Forte à la racine et attachée bas, elle s’allonge entre les jambes en étant bien en contact avec celles-ci. Elle va en s’affinant progressivement jusqu'à sa terminaison en pointe trè fine. Au repos, elle tombe en faucille avec un crochet terminal très marqué et incliné latéralement. Ramenée entre les jambes avec un crochet terminal touchant quasi le sol en avant des membres postérieurs, elle réalise un des aspects qui confère le plus de typicité à la race.


Membres antérieurs
Généralités : En aplombs parfaits, fins, droits et parallèles.

Epaules : Sèches, courtes et obliques. L’omoplate doit être sensiblement plus courte que le bras.

Avant-bras : Très long, ossature bien définie, avec des tendons bien marqués, droits et parallèles. Coussinets (tubercules) du carpe très développés.

Bras : Long, plus long que l’omoplate, très musclé avec des coudes libres quoique bien appliqués contre les troncs.

Métacarpe : Légèrement oblique, fin et court.


Membres postérieurs
Généralités : Puissants, ossature bien définie, musclés, avec des muscles longs et bien développés. Parfaitement d’aplomb avec des angles corrects. Ils donnent l’impression de puissance et d’agilité dans l’impulsion.

Cuisses : Très fortes, longues, musclées et solides. Le fémur le plus possible approchant de la verticale. Vues de derrière, elles montreront du premier coup d’œil une musculature très marquée. Large, aplatie et puissante, sa longueur est des ¾ de celle de la jambe.

Jambes : Très longue et d’ossature définie et fine. Musclée en sa partie supérieure ; moins musclée en sa région inférieure, avec des veines et des tendons nettement visibles.

Métatarse : Fin, court et vertical.

Jarret : Bien marqués avec le tendon nettement visible, qui doit être très développé.


Pieds
Pieds de lièvre. Doigts serrés et cambrés. Tubercules et coussinets plantaires durs et bien développés. Membranes interdigitales d’un développement modéré ; ongles bien développés.


Allures
L’allure typique est par nature le galop. Le trot doit être allongé, rasant, élastique et puissant. Pas de tendance à la latéralisation ni à l’amble.


Robe
Couleur : Toutes les couleurs sont admises. Les couleurs suivantes sont considérées comme les plus typiques, par ordre de préférence :
Fauves et bringés plus ou moins foncés et bien pigmentés.
Noirs.
Tachetés de noir, foncés et clairs.
Alezans brûlés.
Cannelle.
Jaunes.
Rouges.
Blancs.
Avec marques blanches et pies (ou bicolores et pies).

Poil : Serré, très fin, court, lisse ; réparti sur toute la surface du corps jusqu’aux espaces interdigitaux. Légèrement plus long à la partie postérieure des cuisses. La variété à poil dur demi-long présente un poil d’une dureté plus grande et d’une longueur qui peut être variable ; quoique toujours réparti uniformément sur tout le corps, il tend à former barbe et moustaches au museau et sourcils et toupet en tête.

Peau : Appliquée intimement sur le corps en toutes ses parties, solide et souple, de couleur rose. Les muqueuses doivent être foncées.


Taille et poids
Hauteur au garrot : Pour les mâles de 62 à 70 cm et pour les femelles de 60 à 68 cm. Une tolérance de 2 cm est admise chez les sujets de proportions parfaites.


Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.


En particulier
Tête quelque peu large ou peu ciselée.
Profil du museau rectiligne, museau pointu.
Os pariétaux accusés.
Absence de n’importe quelle prémolaire.
Articulé en tenaille.
Queue un peu courte, dépassant peu le jarret.
Cicatrices, blessures et éraflures de chasse.


Défauts graves
Tête volumineuse.
Crâne de largeur excessive accompagnant un museau pointu.
Stop très marqué.
Axes crânio-faciaux parallèles.
Babines et fanon marqués.
Prognatisme supérieur modéré.
Absence de canines non due à des accidents.
Yeux clairs, ronds, saillants ou proéminents.
Ectropion, entropion.
Oreilles courtes, dressées ou petites.
Cou court et rond.
Ligne du dessus ensellée.
Hauteur au niveau du rein moindre que la hauteur au garrot.
Croupe courte, ronde ou peu oblique.
Insuffisance du périmètre thoracique.
Côtes en tonneau.
Flancs courts.
Musculature très globuleuse, ronde et peu allongée.
Aplombs incorrects, doigts pas assez serrés, jarrets de vache.
Coussinets plantaires faibles.
Queue et oreilles amputées.
Lignes d’aspect grossier, lourd ou sans souplesse.
Caractère déséquilibré.


Défauts éliminatoires
Insuffisance de type.
Nez fendu.
Prognatisme inférieur ou prognatisme supérieur prononcé.
Ligne du dessus très large, plate et droite.
Poitrine qui descend largement au-dessous du coude.
Tout autre caractère typique qui rappelle ou indique un métissage.
Albinisme.

NB : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
 
Galgo ou Lévrier espagnol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lévrier Galgos, Lévrier espagnol ou Galgo Espagnol
» Disparu Belgique - Ramona lévrier espagnol
» Levriers Espagnol
» MA VIE DE LÉVRIER ESPAGNOL, Par Virginie LABAT
» Pédro Galgo espagnol né en 2004

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Chiens :: Encyclopédie Canine :: Groupe10: Lévriers-
Sauter vers: