Nos Chiens

site d'entraide pour animaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 encore un sauvetage

Aller en bas 
AuteurMessage
sylvain0
Invité



MessageSujet: encore un sauvetage   Jeu 14 Déc - 10:23

là ça me touche particulierement car c'est a quelque km de chez moi

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c51a_1920
Revenir en haut Aller en bas
anais
Admin
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 44
Localisation : marbais
Date d'inscription : 31/12/2005

MessageSujet: Re: encore un sauvetage   Jeu 14 Déc - 11:09

incroyable, pauvre chiens

_________________
Il possède la beauté sans la vanité, la force sans l'insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l'homme sans les vices" (Lord Byron)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://islands-bears.chiens-de-france.com/
sylvain0
Invité



MessageSujet: Re: encore un sauvetage   Jeu 14 Déc - 16:10

complement d'info (source journal local: l'ardennais)

Citation :
Soixante-dix animaux sauvés de l'arche de Régine Michel
Trois associations de protection des animaux et les services vétérinaires ont évacué une cinquantaine de chiens, une vingtaine de chats et un cochon hier matin à Wagnon. Les bêtes vivaient dans une ferme-mouroir.

«CA fait 25 ans que ça dure ! Il serait temps de faire quelque chose pour que ça ne recommence plus », s'époumone Sabrina. « On oscille entre le Moyen âge et Zola. On ne peut pas laisser une femme et ses animaux vivre dans ce délabrement. C'est inhumain ».
Bouleversée par ce qu'elle vient de voir une nouvelle fois à Wagnon, la présidente de la Lisa, ligue carolomacérienne qui œuvre depuis quinze ans pour protéger les animaux, dit tout haut ce que tous les bénévoles mobilisés hier matin pensaient si fort : « Il ne suffit pas de retirer les bêtes à Régine Michel tous les cinq-dix ans, il faut faire en sorte que son refuge sauvage ne se reconstitue plus ».
Hier, la Lisa, l'association Stéphane Lamart et la SPA se sont unies pour évacuer une cinquantaine de chiens, une vingtaine de chats et un cochon vivant dans une détresse sanitaire noire, au sein d'une fermette en ruines, au lieu-dit les Forges.
Ni box ni hygiène
C'est là que Régine Michel, un solide petit bout de femme de 70 ans, vit depuis qu'elle a été chassée de sa maison de Germont, en 1983. Le lieu n'a ni eau courante, ni électricité. La bâtisse est délabrée, la toiture et les murs troués.
Bâtards et chiens de race cohabitent avec les chats, les oies, les canards et même un cochon de 200 bons kilos, entassés au milieu des détritus et de leurs excréments. Lorsqu'ils le sont, les chiens sont attachés courts et dégagent une odeur pestilentielle. La plupart ont la gale ou la teigne.
« Tout le monde est au courant des conditions de vie de Mme Michel et de ses animaux : les voisins, le maire, la direction sanitaire et sociale, les services vétérinaires. Et rien ne bouge », dénonce Sabrina, qui a mis un an à monter le dossier et obtenir une intervention de la gendarmerie hier, sur réquisition du procureur.
« Il faut qu'on porte plainte pour actes de cruauté et qu'on se débatte pendant des mois pour que la direction des services vétérinaires finisse par faire respecter la loi. Il y a un truc que je ne comprends pas ».
En tant que particulier, Régine Michel ne devrait pas avoir plus de neuf chiens. Au-delà, les normes sanitaires sont drastiques et les services vétérinaires se montrent habituellement sourcilleux.
A la rude
Pourquoi les autorités laissent-elles cette Ardennaise opérer ? Par impuissance à faire cesser les maltraitances durablement ? Par peur du fusil que la vieille dame promet à qui prétend toucher à ses bêtes ?
Dans le coin, Régine Michel a sa réputation. Elle recueille ses chiens par petites annonces ou des gens lui déposent, sachant qu'elle les acceptera, de bon cœur. Les bêtes sont tout pour elle.
Les voisins le répètent : « Elle les aime et les soigne. Dans les limites de ses moyens ». C'est bien là que le bât blesse. Vu ses très faibles ressources, Régine Michel ne devrait jamais avoir autant d'animaux. L'Ardennaise vit d'une toute petite retraite tirée du fonds de solidarité. Elle dort sur une paillasse et s'inflige les mêmes traitements que ses animaux.
C'est sa vie à elle. Et à Wagnon comme à Germont auparavant, elle fait peu de cas de ce que les gens pensent. Elle n'a qu'un but : mettre les chiens à l'abri.
Revenir en haut Aller en bas
sylvain0
Invité



MessageSujet: Re: encore un sauvetage   Jeu 14 Déc - 16:15

Jean-Charles Quintard, vétérinaire : « Pas de cruauté »

Citation :
Pour Jean-Charles Quintard, le directeur des services vétérinaires, le cas de Régine Michel n'est pas nouveau. Il y a déjà eu des constatations judiciaires et des évacuations d'animaux en 1983, à Germont dans le Vouzinois et en 1994, à Wagnon, déjà au même endroit.
« En tout, on en est à plus de deux cents bêtes retirées à cette dame », reconnaît-il. « Aujourd'hui, nous ne constatons pas d'actes de cruauté. Nous avons des traces de maltraitances par manque de soins, les chiens grelottent de froid, certains ont perdu leur poil par la gale mais je n'ai pas vu de blessures intentionnelles ».
La majorité des animaux étant malade et les conditions d'hébergement ne respectant pas la loi, le vétérinaire a pris une décision de placement.
Il a confié les chiens à la Lisa et la SPA qui vont soigner les animaux avec l'aide de leurs vétérinaires respectifs et les proposer à l'adoption ensuite (la Lisa a déjà trouvé un foyer pour plus d'une dizaine de chiens et des dons ont afflué pour vermifuger et vacciner les animaux).
S'il laisse le parquet juger de l'opportunité des poursuites judiciaires, Jean-Charles Quintard précise tout de même que des mesures ont déjà été prises précédemment et qu'elles n'ont eu aucun effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: encore un sauvetage   

Revenir en haut Aller en bas
 
encore un sauvetage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Chiens :: Coups de gueule...! coups de coeur....! :: coups de gueules-
Sauter vers: